Artisans travaux publics
A la UNE
EMPLOI DANS LES ENTREPRISES DE PROXIMITE : EMBAUCHES EN PROGRESSION MALGRE DES DIFFICULTES DE RECRUTEMENT RECURRENTES
  U2P

 News du 03-09-2019

Les entreprises de proximité sont plus nombreuses à avoir embauché au premier semestre 2019 qu’un an auparavant(18 % contre 16%).
 
Les hausses sont parfois très significatives. Ainsi, 35 % des entreprises de l’artisanat des travaux publics (contre 24 % au premier semestre 2018) et 33 % des entreprises de l’hôtellerie-restauration ont accru leurs effectifs (contre 25 % au premier semestre 2018). Seules les entreprises de l’artisanat du bâtiment et des professions libérales de la santé sont moins nombreuses à avoir embauché.
 
Le nombre moyen de salariés embauchés progresse également, passant de 1,4 à 1,9 salarié par entreprise.  
 
Les intentions d’embauche pour le deuxième semestre 2019 restent globalement stables (11 %). C’est dans l’artisanat de l’alimentation (20 %), l’hôtellerie-restauration (19 %) et l’artisanat des travaux publics (18 %) que les entreprises sont les plus nombreuses à anticiper une augmentation de leurs effectifs.
 
Signe que l’horizon se dégage quelque peu, la part d’entreprises invoquant une stagnation ou une baisse d’activité comme motif de non embauche au second semestre est passée de 26 % à 23 %. L’incertitude reste néanmoins importante et se répercute sur le type de contrat retenu : le CDI, qui représentait 54 % des embauches au premier semestre 2018, est retombé à 47 % des recrutements au premier semestre 2019. Il reste malgré tout le type de contrat le plus répandu devant le CDD (45% des embauches contre 87% pour l’ensemble des entreprises en France), et les contrats d’apprentissage (6 %) et de professionnalisation (2 %).
 
On note ainsi que les contrats en alternance, avec 8 % des embauches, sont repartis à la hausse : ils ne représentaient que 5 % des embauches au premier semestre 2018.
 
Enfin, véritable point noir, les difficultés de recrutement, déjà élevées, continuent de s’accroître. Elles ont touché 30 % des entreprises contre 23 % il y a un an et freinent le développement de nombreux secteurs. La moitié des entreprises de l’artisanat des travaux publics et de l’hôtellerie-restauration sont touchées, 42 % des entreprises de l’artisanat de l’alimentation, 38 % des entreprises de l’artisanat des services et de l’artisanat de la fabrication… Les problèmes de qualification, cités par 65 % des entreprises, caracolent toujours en tête des difficultés rencontrées, devant l’absence de candidature (57 %).

Selon Alain Griset, président de l’U2P : « Alors que les signes d’une reprise de l’activité se confirment, le développement des entreprises de proximité est freiné par les difficultés d’embauche. Les besoins de main d’œuvre sont pourtant là ! Il est crucial que les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et Pôle emploi apportent rapidement une réponse aux difficultés de recrutement des petites entreprises. »


Autres rubriques